Le gouvernement est en constante recherche de la paix sociale. Après des augmentations salariales accordées à certaines catégories sociales, Abdelmalek Sellal vient d’adresser une correspondance aux walis et responsables des entreprises publiques afin d’éviter les conflits sociaux.

Dans ce courrier, Abdelmalek Sellal enjoint les walis et responsables d’organismes publics d’ouvrir « les canaux de dialogue » avec les partenaires sociaux. Il demande également à ces entités de « répondre favorablement » à un maximum de revendications et d’éviter des sanctions » lorsque des citoyens et travailleurs protestent.

Cette correspondance est produite suite à la multiplication, ces dernières semaines, des protestations notamment à cause de la distribution de l’eau et, surtout, pour des revendications sociales de travailleurs.

Une autre note, adressée aux policiers et aux gendarmes, demandent aux agents chargés de l’ordre public de « limiter les cas de retrait de permis de conduire » aux seuls cas qui « mettent en danger la sécurité publique ».

D’autres mesures ont également été prises dans cet engagement de gagner « une paix » sociale. Après une interruption de plusieurs mois à cause notamment des besoins de la situation sécuritaire au Sahel, le ministère de la Défense nationale reprend la « distribution » des cartes militaires aux jeunes qui n’ont pas accompli leur service national. Sont concernés par ces mesures les citoyens dont l’âge dépasse 30 ans et ceux qui ont terminé ou abandonné leurs études il y a plus de 3 ans.

Essaïd Wakli