En prévision des élections présidentielles de 2014, les partis islamistes font leurs petits calculs, Ainsi, les deux dirigeants les plus en vue de ce courant, à savoir Abderrezak Mekri et Abdellah Djaballah se sont rencontrés, récemment à Alger en vue de « se concerter pour les prochaines élections présidentielles».

Selon le journal El-Khabar qui a rapporté cette information, les deux dirigeants islamistes se rencontrent pour la première fois depuis 20 ans. Enorme ! Aucune action concrète n’est sortie de cette rencontre. Les deux hommes (et leurs partis politiques respectifs) ont eu des parcours différents. Le chef du parti Al-Adala n’a d’ailleurs jamais apprécié la politique de l’extrémisme prônée par ses amis de Hamas.

Autre signe d’un rapprochement entre les formations politiques de la mouvance islamiste : le colloque international consacré à Mahfoud Nahnah sera organisé, aujourd’hui, par les deux partis issus de l’ancien hamas, à savoir le MSP et le « Front du changement » de Abdelmadjid Menasra. Les dirigeants de des formations politiques se sont rencontrés récemment pour baliser le terrain à une « réconciliation » entre les anciens compagnons de route de Mahfoud Nahnah, disparu il y a 10 ans. Ces deux évènements prouvent également que l’ancien président du MSP, Aboudjerra Soltani, était beaucoup plus un élément de blocage.

E.W.