Amara Benyounes, le ministre de l’Aménagement du Territoire, de la Ville et de l’Environnement et leader du Mouvement Populaire Algérien (MPA) sera-t-il candidat aux élections présidentielles de 2014 ?  C’est en tout cas une hypothèse tout à fait envisageable si Bouteflika ne se représente pas.

« Si Bouteflika se représente, nous le soutiendrons, mais s’il ne se représente pas, nous nous réunirons pour désigner un candidat. Je peux vous assurer que le MPA pèsera de tout son poids », a indiqué Amara Benyounes sur les ondes de la webradio Maghreb M, du site économique Maghreb Emergent.  « Si le président Bouteflika ne se représente pas, le MPA sera candidat », a affirmé le leader du MPA. Mais à la question serez-vous le candidat du MPA, M. Benyounes n’a pas répondu franchement, préférant contourner la question. Toutefois il semble évident qu’il sera le représentant naturel de ce parti politique pour une candidature à la présidentielle 2014.

Lui qui avait toujours affiché son soutien à Abdelaziz Bouteflika pourrait tirer son épingle du jeu alors que le doute s’installe quant à l’état de l’actuel Président. En avril dernier, il avait même réaffirmé que Bouteflika était le meilleur candidat pour ces présidentielles.  « Notre soutien au Président est une évidence car nous voyons en sa personne le seul capable de garantir la démocratie dans notre pays », avait-il déclaré. Or la situation a changé et rien n’assure que le Président se représente l’année prochaine pour briguer un 4ème mandat, après l’épisode de son hospitalisation. «Si le président décide de reconduire sa candidature, nous allons le soutenir comme nous l’avons toujours fait, s’il renonce, une réunion du parti s’impose et de là, nous déciderons de ce qu’il faut faire», avait-il indiqué. Présage ? En tout cas, Benyounes semble préparer le terrain dans cette grande course politique, et si une place se libère, il pourrait bien s’y glisser…