Sur la pelouse du stade de Porto-Novo au Bénin, la sélection nationale algérienne mène au score. Les Verts ont effectivement inscrit 2 buts contre un seul pour leurs adversaires, à la mi-temps de la rencontre opposant l’Algérie au  Bénin pour le compte de la quatrième journée des éliminatoires de la coupe du monde 2014 au Brésil.

L’Algérie domine, joue, rate de précieuses, mais se fait surprendre contre le cours du jeu. C’est le triste destin de l’équipe nationale qui peut s’en mordre les doigts pendant la première mi-temps de ce match qui l’oppose à la modeste sélection béninoise. Une équipe techniquement limitée, mais solidaire et coriace.

Advertisement

Et c’est cette solidarité qui lui a permis d’ouvrir le score en surprenant le gardien M’Bolhi lorsqu’un attaquant béninois a réussi à placer de sa tête le ballon au fond des filets algériens, à la suite d’un retrait bien négocié survenu à la 32 minutes. La défense algérienne a brillé par son absence et son inefficacité. Mehdi Mostefa a raté son marquage et a laissé le buteur béninois s’envoler dans les airs pour reprendre un ballon et le transformer en un but qui va causer bien des misères aux Verts.

Des Verts qui auraient pu ouvrir le score à maintes reprises pendant cette première période. Dès le premier quart d’heure, Feghouli et Soudani ont raté de précieuses occasions. Soudani, en particulier, a raté le coche à deux reprises alors qu’il était tout seul face au gardien béninois. Dominateurs au milieu de terrain, mais peu imaginatifs sur le plan offensif, les joueurs algériens ont failli terminer la première mi-temps avec un but en retard.

Fort heureusement, la chance a souri aux Verts et ils se sont rattrapés durant les dix dernières minutes lorsque Slimani a égalisé une première fois avant de crucifier une deuxième fois le gardien béninois avec une tête implacable. Avec deux buts marqués, les attaquants algériens ont rectifié le tir et ont offert à la sélection nationale un précieux avantage. Un avantage qu’il faudra défendre durant la deuxième mi-temps où il faudra surtout ne pas faire d’erreurs.