27 800 visas ont été octroyés à l’Algérie par l’Arabie Saoudite pour la saison du Hadj 2013. L’annonce a été faite jeudi par le ministre des Affaires religieuses et des wakfs, Bouabdallah Ghlamallah.

Dans une déclaration à la presse en marge d’une séance plénière du Conseil de la Nation, le ministre a présenté le chiffre négocié avec l’Arabie Saoudite. « Les négociations avec les autorités saoudiennes à propos de la réduction du quota de l’Algérie pour la saison du Hadj 2013 ont permis l’octroi à l’Algérie de 27.800 visas », a précisé Bouabdallah Ghlamallah.

Le ministre des affaires religieuses et des wakfs a ensuite déclaré que « le gouvernement ne s’est pas encore prononcé » sur la question, avant d’ajouter que « les parties concernées définiront plus tard les listes des candidats au Hadj en sus de ceux retenus par tirage au sort ».

En février dernier, l’Arabie Saoudite avait prévenu que le coût du hadj pour les Algériens serait plus cher cette saison  que les années précédentes. «La révision à la hausse du prix du Hadj est inévitable», avait déclaré le directeur général de l’Office national du hadj et de la omra (ONHO), Cheikh Berbara. Le coût était initialement fixé à 321 000 DA par personne, en incluant les frais de transport. On sait donc qu’il sera plus cher cette année, mais le seuil d’augmentation n’est pas encore déterminé. Cheikh Berbara avait en tout cas indiqué que ce coût « sera fixé en fonction des frais d’hébergement des hadjis ».

La Rédaction avec APS