L’inspecteur régionale du corps sécuritaire pour l’est du pays, Mohamed Belaifa, a déclaré, le mardi 25 juin, lors d’une conférence de presse à Jijel pour clôturer les journées d’information sur la Direction générale de la Sûreté Nationale, que les forces de l'ordre algériennes ont été classées par Interpol au 5ème au rang des polices du monde.

Ce haut responsable de la sûreté nationale qualifie ce classement de « tout à fait mérité », mettant en exergue « l’efficacité de la police algérienne sur le terrain et les efforts qu’elle déploie pour se développer et se moderniser ». Au cours de cette conférence de presse, Zinedine-Farid Bencheikh, chef de la sûreté de la wilaya de Jijel, est intervenu afin d’ajouter que la police algérienne représente le continent Africain pour la 3ème année consécutive mais aussi que la police scientifique algérienne est classée deuxième en Afrique, devancée seulement par l’Afrique du Sud.

Advertisement

Ces deux responsables ont aussi tenu à mettre en valeur « la grande efficacité des jeunes éléments de la Sûreté nationale » ainsi que leur « solide formation dans les différents domaines de lutte contre la criminalité ».

La police algérienne, qui jouit de plus en plus de responsabilités ces dernières années, notamment avec sa nomination au comité exécutif d’Interpol pour la région Afrique, communique de plus en plus, par exemple via sa page facebook, surtout pour les campagnes de recrutement. Cependant, ce métier ne fait pas tant rêver les jeunes, pour l’instant, à en croire le nombre de candidats.

Mordjane Chérif avec agences