L’Algérie fait partie des 50 pays les plus violents selon le GPI 2013

0
196

Le Global Peace Index (GPI) classe chaque année les pays selon le niveau de paix qui y règne. Dans l’édition 2013, l’Algérie est placée 119e sur 162. Ce qui la situe parmi les 50 pays les plus violents dans le monde.

Le Global peace index, « Indice de paix mondial » en français, a été créé en 2007 pour mesurer le degré de violence et de paix des Etats. Dans l’édition 2013, l’Islande s’est maintenu à la première place, ce qui signifie qu’il s’agit du pays dans lequel il y a le moins de violence selon ce classement, et la Somalie se situe en dernière position. Quant à l’Algérie, elle s’en sort avec la 119e place. Elle était 121e sur 158 pays en 2012 et 107e en 2007, année de création du GPI.

Le classement est établi par un institut de l’université de Sydney, « Institute for Economics and Peace », sous la supervision d’un panel d’experts internationaux indépendants. Les 162 pays sont classés selon leur degré d’ « absence de violence ». Pour mesurer cette notion, 22 facteurs sont pris en compte. Parmi eux, le niveau de violence et de délinquance intérieures, les conflits externes et internes, l’importance des dépenses militaires, les relations que l’Etat entretient avec ses voisins ou encore le pourcentage de la population en prison. Les données utilisées pour le classement proviennent de plusieurs sources : Banque Mondiale, agences des Nations Unies, Institut d’Etudes stratégiques…

Chacun des 22 facteurs est noté sur 5. En termes de militarisation, 2,5 points ont été attribués à l’Algérie, 3,2 points sur 5 pour la criminalité et 2,5 points en ce qui concerne les conflits internes et internationaux, a détaillé TSA.

Voir la liste complète du classement.

Télécharger le rapport.