La première ligne de tramway de Sidi Bel Abbès devrait voir le jour en 2016. Le ministre des transports, Amar Tou, a inauguré le lancement des travaux samedi 22 juin. Le projet, confié à la société turque "Yapi Merkezi" et piloté par l'entreprise Métro Alger (EMA) a été estimé à 32 milliards de DA, selon le Président directeur général de l’EMA, Omar Hadhbi. Les 30 rames de fabrication nationale permettront le transport de 20 millions de passager par an.

La durée du chantier est estimée à 38 mois. Selon le ministre Amar Tou, Le projet devrait générer 1.000 emplois pour sa réalisation et 700 emplois pour la gestion et l'exploitation de la ligne. Le tramway reliera la Gare du Nord (route de Tlemcen) à la nouvelle gare ferroviaire, en passant par l’avenue Théodore Héritiers, le boulevard de la République, les rues Abane Ramdane, Oulhassi Mokhtar, le faubourg Sidi Djillali et Benhamouda. Le nouvelle ligne couvrira une distance de 13,8 km avec 21 stations, 3 ouvrages d’art, 4 pôles d’échange, 4 relais et un dépôt-atelier.

Advertisement

Une seconde ligne est prévue à partir de la cité Wiam en passant par les «Cascades», la trémie de Sidi Djilali pour faire jonction avec la ligne principale du tramway au niveau de Benhamouda. Enfin, une prochaine extension est prévue de la gare du Nord jusqu’au Boulevard Messali El Hadj, en passant par le Boulevard Ferhat Abbas, sur le tracé du futur pôle d’Excellence.

Fin octobre 2012, le ministre des transports avait affirmé que 4 nouveaux chantiers de tramway (Sidi Bel Abbes, Ouargla, Annaba et Sétif) verraient le jour "dans le courant du premier semestre 2013". A ce jour, le chantier de Sidi Bel Abbès est le seul à avoir été inauguré. Selon l'APS, le lancement du chantier du tramway de Ouargla devrait avoir lieu d'ici peu. Le tramway de Sétif, quant à lui, prévu pour avoir le tracé le plus long du pays, devrait être mis en chantier d'ici la fin de l'année.

La nouvelle ligne de transport urbain s'inscrit dans d'autres projets d'aménagement du territoire de la région. Le ministre du transport entend faire de la seconde ville de l'ouest (après Oran) un trait d'union vers Béchar, Saida et la frontière algéro-marocaine.

L'ambassadeur de Turquie, Adnan Keçeci était présent à la cérémonie de lancement du chantier. Le géant du BTP turc "Yapi Merkezi", choisi pour la réalisation de la nouvelle ligne, n'en est pas à son premier chantier en Afrique.  L'entreprise a participé à la construction du tramway de Casablanca (Maroc). Et a été retenu l'an dernier pour la réalisation d'une ligne de chemin de fer en Ethiopie. Son plus gros chantier actuel reste celui du grand métro de Dubai, en collaboration avec plusieurs grandes sociétés japonaises, dont l'inauguration est prévu pour 2020.