Une information qui fait froid dans le dos. Selon une récente étude britannique, les glaçons servis dans les restaurants dits fast-foods contiennent plus de bactéries que l’eau des toilettes !

Après les divers scandales touchant à la nourriture proposée dans les fast-foods, voilà que l’eau qui y est servie est également pointée du doigt. Selon une comparaison des analyses des glaçons collectés dans dix différents restaurants rapides et des échantillons d’eau de toilette relevés sur ces mêmes lieux, un laboratoire de recherche accrédité par le gouvernement britannique, Microtech Services, est arrivé à la conclusion que les glaçons sont davantage infectés par les bactéries que l’eau des toilettes. Ainsi, chez McDonald’s, l’eau des WC contient 260 organismes bactériologiques tandis que la glace prélevée 1.400. Soit cinq fois plus !

En cause, une hygiène négligée dans les fast-foods. Les distributeurs de glaçons seraient moins souvent nettoyés que les toilettes. Or le froid n’empêche aucunement les bactéries de proliférer. La contamination bactériologique est également causée par le contact de la glace par des employés qui ne se lavent pas correctement les mains.

Rassurez-vous, cette haute teneur en bactéries ne présente aucun danger pour la santé. Le laboratoire scientifique précise effectivement que les échantillons analysés ne sont pas nuisibles pour la santé, à l’exception de quatre d’entre eux qui peuvent être considérés comme « à risque en matière d’hygiène ».

La réaction des restaurants concernés ne s’est pas faite attendre. Si certaines enseignes, à l’image de Burger King et KFC, ont déclaré prendre au sérieux les résultats de cette étude et revoir leurs procédures sanitaires, d’autres chaînes de fast-food se sont empressées de contester la fiabilité de ces résultats, à l’instar de McDonald’s et Starbucks.