Facebook-afrique

Environ 6 millions d’internautes ont été affectés par une panne de logiciel au sein du réseau social. Un partage involontaire de numéros de téléphone et d’adresses mails a eu lieu à cause de celle-ci. Facebook a reconnu l’incident vendredi et s’est dit «irrité et embarrassé» tout en essayant de rassurer ses utilisateurs.

Des coordonnées ont donc été échangées de manière involontaire entre facebookiens, mais les responsables du réseau social précisent que c’est arrivé uniquement entre des personnes ayant déjà des connexions entre elles. Cette panne a ainsi pu permettre que «certaines informations de contact d’une personne (son adresse courriel ou son numéro de téléphone) soient devenues accessibles à des gens qui avaient soit des informations de contact sur elle ou bien des connections avec elle», précise Facebook dans une note de sécurité.

Ce partage involontaire se serait produit lorsqu’un utilisateur du réseau social s’est mis à enregistrer une archive de son compte Facebook via l’outil du réseau Download Your Information (DYI), a expliqué Facebook. L’incident numérique aurait touché environ 6 millions d’utilisateurs : «nous en avons conclu que les numéros de téléphone et les adresses courriels d’environ 6 millions d’utilisateurs Facebook avaient été partagés», précise le réseau social.

Ils ont tous été prévenus par mail si la panne les a affectés, affirme-t-il. Que les facebookiens qui n’ont rien reçu se rassurent donc, cela signifie que leur compte n’a pas été touché par ce problème technique.

Selon le réseau social il n’y a «pas de preuve que cette panne ait été utilisée malignement», c’est-à-dire dans un but de piratage, d’envoi de virus ou de récupération de coordonnées. Dans la note de sécurité qui a été diffusée à la suite de cet incident, Facebook a tenu à rassurer ses utilisateurs. «Nous prenons la vie privée des gens au sérieux, et nous faisons tout notre possible pour protéger (leurs) informations», indique-t-il avant d’ajouter que «même avec une équipe forte, aucune entreprise ne peut prévenir les pannes à 100%».

La Rédaction avec AFP