Le journal arabophone «El Khabar» a publié, dans son édition d’aujourd’hui 21 juin, des révélations relatives à la prise d’otages de Tiguentourine, à Ain Amenas, qui a eu lieu du 16 au 19 janvier dernier.

L’opération terroriste menée par Mokhtar Belmohktar, d’après l’auteur de cet article, a nécessité plusieurs mois de préparation, s’est appuyée sur des informations recueillies auprès d’un des fonctionnaires du consulat d’Algérie à Gao, au Nord Mali, otage depuis le mois d’avril de l’année dernière. Celui-ci ayant travaillé dans la région d’Ain Amenas pendant deux ans, en mission sécuritaire, disposait apparemment d’informations importantes relative à la couverture sécuritaire du site gazier, révèle le journal.

Advertisement

Par ailleurs, le groupe de Belmokhtar, «les signataires par le sang» a également chargé trois personnes, dont une a été postée, en tant que vendeur de cigarettes devant le commandement régional de la gendarmerie nationale à Ain Amenas, pendant dix jours, de recueillir des informations concernant les mouvements de ce corps de sécurité. Par ailleurs, les fonds, d’un montant de 15 millions de dollars, consacrés à la préparation de l’opération, ont été fournis par un seigneur de guerre libyen. Ce dernier n’était pas au courant, néanmoins, de l’opération. Trop prudent, Belmokhtar, qui savait que la scène libyenne était infectée d’agents, n’a mis au courant de l’opération que quelques personnes seulement.

Concernant l’intervention de l’armée algérienne, l’article révèle que pas moins de 6000 personnes, tous corps confondus, ont pris part à l’opération. Un des éléments des services spéciaux a indiqué au journaliste que quelques heures seulement après le début de la prise d’otage, certains membres de la brigade d’intervention algérienne ont pu se faufiler à l’intérieur de la base. C’est pour cela que les terroristes n’ont pas réussi à faire exploser le site comme il le souhaiter. «On a pu désamorcer 14 engins explosifs», lui a déclaré le concerné. A rappeler, en dernier lieu, que cette attaque terroriste avait fait 37 victimes parmi les otages alors que 29 terroristes ont été tués.

Elyas Nour