Rym Amari a été l’heureuse élue parmi 20 candidates. La vingtaine de jeunes femmes algériennes qui ont défilé ce vendredi à l’Hôtel Méridien d’Oran étaient là pour participer à un événement qui n’était pas arrivé depuis 10 ans en Algérie : l’élection d’une miss nationale.

L’Hôtel Méridien de la ville d’Oran a accueilli vendredi soir plus de 2 000 spectateurs venus assister à l’élection de Miss Algérie 2013. Les 20 prétendantes au titre ont été évaluées par plusieurs personnalités Algériennes et étrangères. Le jury était notamment composé de l’humoriste Smaïn, de l’ex-Miss France et organisatrice Geneviève de Fontenay et de la comédienne Bahia Rachedi.

Advertisement

A la suite d’une cérémonie qui a duré plusieurs heures et qui a été ponctuée de défilés en vêtements traditionnels, de ville, de soirée et de sport, le verdict a été rendu. Et c’est finalement la jeune algéroise, Rym Amari, qui a reçu les faveurs du jury. L’étudiante de 19 ans est donc la nouvelle Miss Algérie. Rym Amari n’est pas la seule à avoir reçu un titre vendredi soir. L’oranaise de 22 ans, Nesrine Boumedienne, et l’algéroise du même âge, Adhimane Yasmine, sont les deux dauphines de cette élection 2013.

Le comité d’organisation de ce concours était présidé par Fayçal Hamdad-Cheraddi, le fils du père fondateur du Forum international de l’amitié d’Alger. «Au-delà du concours de beauté, de grâce et de féminité, Miss Algérie est l’aboutissement d’un travail conjugué à la modernité d’une culture cosmopolite, variée et aux racines bien ancrées dans des terres d’une patrie [à laquelle] nous sommes fiers d’appartenir», a déclaré Fayçal Hamdad-Cheraddi. Par ailleurs, la prochaine édition de Miss Algérie se tiendra à Timimoun (Adrar), ont annoncé les organisateurs.