La fiscalité pétrolière recouvrée en Algérie durant les quatre premiers mois de l’année 2013 a atteint plus de 1.546 milliard de DA, soit 20,3 milliards de dollars, a indiqué l’APS qui cite le ministère des Finances.

Cette fiscalité était de 627,65 milliards (mds) DA, soit 8,26 mds de dollars à fin février dernier. Elle était de 1.338,2 mds DA durant les quatre premiers mois de 2012. Les recouvrements réalisés jusqu’à avril ont été versés dans leur totalité au budget de l’Etat, précise le ministère qui indique que le prix moyen du pétrole brut algérien a atteint 109,05 dollars entre janvier et mai contre 117,25 dollars durant la même période en 2012. La loi de finances (LF) 2013, basée sur un prix de référence du baril de pétrole à 37 dollars, table sur une fiscalité pétrolière de 1.615,9 mds DA (21,2 mds USD) pour toute l’année 2013. La fiscalité pétrolière recouvrée en quatre mois représente ainsi près de 96% de la fiscalité pétrolière prévisionnelle pour l’année 2013. En 2012, la fiscalité pétrolière budgétisée a été entièrement recouvrée dès le quatrième mois de l’année. A fin septembre 2012, la fiscalité pétrolière recouvrée par l’Algérie était de 3.166 mds DA (43 mds USD) dont 1.519 mds DA ont été versés au budget de l’Etat et 1.647,1 mds DA versés au FRR (Fonds de régulation des recettes).

En incluant la fiscalité ordinaire, l’ensemble des recettes budgétaires recouvrées durant les quatre premiers mois de l’année, a été de 2.238,5 mds DA (près de 30 mds USD), selon la même source. La LF 2013 est basée sur un taux de change d’un dollar pour 76 DA. Les dépenses décaissées par le Trésor, ont totalisé de leur côté 1.812,2 mds DA (24 mds USD) durant la même période, dont plus des trois quarts, soit 1.412,8 mds DA, ont été destinés au fonctionnement. Le solde global du Trésor affiche ainsi un excédent de 398 mds DA à fin avril contre un déficit de 757 mds DA durant la même période en 2012, précise-t-on. La LF 2013 prévoit un solde négatif du Trésor de l’ordre de 2.889,6 mds DA, soit 17,9% du PIB.

Durant l’année 2012, le montant de la fiscalité ordinaire était de 1 549 milliards DA (plus de 20 milliards de dollars), en hausse de 19% par rapport à 2011, avait indiqué l’administration fiscale, reprise par l’APS. En 2011, la fiscalité ordinaire de la DGI était de 1306 milliards DA (mds de DA), sur une fiscalité ordinaire globale, incluant les produits des douanes et des domaines, de 1907,6 mds DA, rappelle une source de la DGI.

E. W.

Notez cet article