cartable_trop_lourd

25 000 enfants, âgés de 10 à 14 ans, sont atteints de la maladie du «dos courbé» principalement à cause du surpoids du cartable. C’est ce que révèle le quotidien arabophone El Khabar dans son édition d’aujourd’hui. Le journal indique que la wilaya d’Alger est la plus touchée avec 1500 cas, suivie d’Oran, avec 362, selon des chiffres établis par des unités de recherches de la santé scolaire.

A noter, par ailleurs, que 48% des enfants atteints de cette maladie sont dans le primaire, alors que 33% dans le moyen. Le problème du surpoids du cartable est présent en Algérie depuis plusieurs années. Le Ministère de l’éducation nationale, afin de régler, tant soit peu, ce problème, avait pris un ensemble de mesures, en prévision de la prochaine rentrée scolaire.

De prime abord, il a été décidé de mettre sur pieds une liste de fourniture scolaire unifiée pour le cycle primaire. En d’autres termes, les enseignants ne pourront plus demander aux élèves de ramener des fournitures selon leur méthode de travail, mais selon une liste qui leur est fourni par le Ministère.Ainsi, dans le cas où il y a un cahier illustré, il n’est plus demandé à l’enfant de ramener un autre cahier pour cette même matière indique-t-on. De même, les matières qui se ressemblent peuvent être rassemblées dans un même cahier. De plus, la tutelle a décidé de mettre à la disposition de chaque élève un casier dans lequel il rangera ses affaires.

Par ailleurs, les livres assez volumineux peuvent être partagés en deux tomes. Les parents sont également appelés à contribuer dans cette logique en optant pour le cartable adéquat. D’un autre côté, les éditeurs sont appelés désormais à mettre le poids du livre sur la couverture et de faire en sorte pour que le livre ne soit pas trop pesant. A signaler qu’en France, le poids du cartable doit impérativement peser moins de 10% du poids de l’enfant.

Elyas Nour