Attentats à Biskra et Tizi Ouzou : deux gendarmes et un officier tués

0
267
armée

En deux jours, deux attentats ont eu lieu sur le sol algérien, à Biskra et à Tizi Ouzou, provoquant la mort d’au moins trois personnes : deux gendarmes et un officier de l’ANP.

Dimanche soir, une patrouille de la Gendarmerie nationale a été victime d’un attentat terroriste à la bombe. L’explosion est survenue aux alentours de 19 heures sur un chemin communal à M’zirâa dans la wilaya de Biskra. Deux gendarmes ont trouvé la mort et trois autres ont été blessés, selon le quotidien Le Soir d’Algérie.

Le lendemain soir, c’est la région de Yakouren, à une cinquantaine de kilomètres de la ville de Tizi Ouzou, qui a été le théâtre d’un nouvel attentat. Vers 17 heures, un officier du grade de capitaine a été assassiné sur la route du villge de Tifrit Ait El Hadj. Sa mort est confirmée mais le déroulement exact des faits n’est pas certain. Deux versions ont été rapportées. TSA fait état de l’explosion d’une bombe, tandis que l’AFP évoque un assassinat par balles. « Un officier ayant le grade de capitaine a été tué par balles, lundi en fin de journée à Yakourène en Kabylie, par des hommes armés alors qu’il se rendait à la caserne où il travaillait située à 50 km de Tizi Ouzou », a déclaré une source sécuritaire à l’AFP.

La région de Tizi-Ouzou, qui est l’un des bastions de résistance du terrorisme en Algérie, continue d’être régulièrement le théâtre d’attentats. Depuis le début du mois de Ramadhan, il s’agit de la deuxième attaque terroriste dans la wilaya. Quant à la région de Biskra, elle a également été victime de plusieurs attentats ces derniers mois. Le dernier en date a eu lieu en mars 2013 et a provoqué la mort de 17 militaires.