Installer une usine de production de sucre et d’huile en Irak. Tel est le dernier projet du groupe agroalimentaire Cevital, détenu par l’homme d’affaires algérien Issaad Rabrab.

Les discussions autour du sujet ont récemment eu lieu entre le PDG du groupe algérien et des hommes d’affaires irakiens, a révélé le journal El Khabar. La procédure devrait être enclenchée l’année prochaine et les études de faisabilité du projet devront être faites d’ici la fin de l’année, indique-t-on. Il s’agira de désigner l’endroit exact où sera installée l’usine, le nombre de personnes qu’elle emploiera ainsi que sa capacité. A ce propos, le journal signale que celle-ci se situera entre 800 et 2 400 tonnes annuelles.

L’idée du projet, rappelons-le, remonte à 2011 lorsqu’un mémorandum pour l’installation d’une telle usine a été signé par le premier responsable de Cevital. Un projet qui rentre dans le cadre de la politique de «reconstruction» de l’Irak. D’autant plus que le pays est apparemment en manque d’unités de production de sucre et d’huile. En 2012, des hommes d’affaires irakiens se sont déplacés en Algérie et ont visité l’usine de Cevital à Béjaia. Les deux parties ont alors discuté des détails du projet.

Le journal rapporte, par ailleurs, que durant le mois de juin dernier, Issaad Rabrab a eu des discussions avec l’ambassadeur d’Irak en Algérie. L’homme d’affaires algérien a réaffirmé son intention de procéder à cet investissement en Irak. Cevital, qui a également lancé des projet dans d’autres pays (Djibouti et le Soudan entre autres), exporte actuellement du sucre et de l’huile vers l’Irak. Des exportations estimées à 32,78 millions de dollars.

Elyas Nour

Cevital devrait installer une usine de sucre et d’huile en Irak
Notez cet article