drogue trafic

Les saisies de drogues ne se comptent plus par kilos, mais par plusieurs dizaines de tonnes. L’essentiel de ces énormes quantités proviennent du Maroc voisin.

La dernière saisie en date a été effectuée à Hassi-Messaoud, selon un communiqué du ministère de la Défense nationale repris par l’APS. « Des éléments de l’ANP au niveau de la 4ème Région militaire et en coordination avec des éléments des Douanes, ont découvert, après une opération de recherche et d’investigation menée mardi à 00h05, une grande quantité de drogue (kif traité) s’élevant à seize quintaux, à 65 km au sud de la ville de Hassi Messaoud (w. Ouargla) dans la région du Sahara Zina », a précisé la même source.

Le MDN a rappelé que cette « importante opération est la deuxième de son genre au niveau de la 4ème RM en moins d’une semaine après celle dans laquelle il a été saisi 47 quintaux de kif traité ».

Lundi, une opération similaire a été effectuée par les services de la Gendarmerie nationale à Sidi Bel Abbès, à l’Ouest du pays. Une tentative de trafic de 5 tonnes de kif traité provenant du Maroc a été mise en échec lundi par les éléments de la brigade de Ben Badis relevant de l’inspection divisionnaire des Douanes de Sidi Bel Abbes, avait annoncé lundi l’APS citant une source des « corps constitués ».

La quantité de drogue, saisie au niveau de la route menant à la commune de Sidi Dahou (Sidi Bel-Abbes), était chargée dans un camion immatriculé en Algérie, a indiqué la même source dans un communiqué de presse. La valeur de cette marchandise prohibée est estimée à une valeur de plus de 200 millions DA, et l’amende à dix fois cette somme, a-t-on souligné. Vendredi dernier, 11 tonnes du même produit avaient été saisis à Tlemcen par la Gendarmerie nationale.

Le trafic de drogue à partir du Maroc a pris, ces derniers mois, une ampleur inquiétante au vu des quantités de plus en plus importantes saisies dans la région ouest du pays. Cette problématique de la drogue est parmi les causes de la fermeture des frontières entre l’Algérie et le Maroc.

E. W.

Notez cet article