La crise égyptienne risque de s’internationaliser. Après les appels au calme des grandes puissances, voici venu le temps des « djihadistes ». Ces derniers s’apprêteraient même à entrer en action.

Selon un document marque du sceau de la confidentialité, envoyé par le Djihad Islamique (branche armée du Hamas palestinien) et mis en ligne par le site Algérie-express.com, les djihadistes palestiniens se disent prêts « à l’heure » en vue de déclencher une « guerre » contre les impies. Le document, signé des mains d’un des responsables de Djihad islamique, demande aux « moudjahidine » de se tenir « prêts » pour extraire «notre moudjahid et notre président » Mohamed Morsi de la prison. Pis, le document demande le djihad pour le « triomphe » de « notre projet d’une nation islamique ». L’appel ne spécifie pas forcément l’Egypte, considérée comme un endroit où « le projet de la Nation islamique » est en difficulté.

Pourtant, les dirigeants politiques au pouvoir à Gaza, en Palestine, ont indiqué ne pas « vouloir s’impliquer dans la politique interne à l’Egypte ». Ils n’ont même pas exprimé la moindre opinion suite à la mise à l’écart de Mohamed Morsi par les militaires.

Depuis la chute de Morsi, des attaques terroristes, non encore revendiquées, ont ciblé les services égyptiens de sécurité, notamment dans le Sinaï, région frontalière de la Palestine. De hauts gradés de l’armée avaient même été pris pour cibles.

Officiellement, les frères musulmans entament une « résistance pacifique » à ce qu’ils considèrent comme « coup d’Etat contre la légitimité ».

E. W.

Notez cet article