real-madrid-algerie
real-madrid-algerie

Saad Damma, le PDG de l’opérateur public de téléphonie mobile Mobilis, a indiqué mardi que le prestigieux club de football espagnol, le Real Madrid, viendra effectivement en Algérie. Le match amical face à l’équipe nationale serait prévu le 18 mai de l’année prochaine. Mais la Fédération algérienne de football (FAF) a aussitôt réagi en qualifiant les propos de celui-ci d’ «irresponsables».

L’instance du football algérienne signale, à juste titre d’ailleurs, qu’elle est la seule entité habilitée à organiser des rencontres de la sélection nationale. Usant d’un ton assez virulent, la FAF demande à Mobilis de se consacrer «à aider nos clubs professionnels ou sponsoriser les championnats nationaux professionnels et pourquoi pas à entrer dans le capital d’un grand club pour aider le football national qui a plus besoin d’argent que le richissime Real Madrid».

Pour rappel, il y a plusieurs jours, ce même PDG avait fait de pareilles déclarations en annonçant officiellement la venue du Real Madrid en Algérie durant ce mois de Ramadhan. Chose qui s’est avérée fausse par la suite. Le club concerné n’a jamais communiqué sur la question. De plus, il avait auparavant établi son calendrier pour son stage d’été, qui débutera d’ailleurs ce jeudi aux Etats-Unis. Saad Damma attribue l’échec de l’opération à «certaines» parties qui ont tout fait pour empêcher la venue de ce club en Algérie.

Cette fois-ci, il remet encore une fois cette question sur la table en annonçant carrément une date : le 18 mai. Sauf que, en jetant un coup d’œil au calendrier international et à celui du championnat espagnol, on se rend compte que cela s’avère impossible. En effet, la Fifa, en raison de l’organisation de la Coupe du Monde, a ordonné la fin de tous les championnats le 18 mai. Aucune rencontre ne se jouera par la suite. La seule exception est la finale de la Ligue des champions européens, prévue le 21 mai. De son côté, la Ligue espagnole de football a programmé la dernière journée de son championnat le 18 mai justement. Ce jour là, le Real recevra l’Espagnol. Bien évidemment, vu son statut, le Real mettra toujours dans ses prévisions l’éventualité d’atteindre la finale de la compétition européenne. D’où l’impossibilité de s’encombrer avec un autre match durant cette période. Et c’est ce que relève aussi la FAF dans son communiqué d’hier. «A titre d’information, pour 2014, année de Coupe du Monde, la FIFA interdit tout match national ou international à partir du 18 mai 2014. Seule l’union européenne de football UEFA dispose d’une dérogation pour l’organisation de la finale de la champion’s league européenne le 21 mai 2014», lit-on dans ce document.

Que fait alors Saad Damma, le PDG de Mobilis ? Il est clair que cet entêtement à vouloir organiser un match amical de la sélection nationale avec un «grand club» est lié au fait que la FAF, et les Verts par conséquent, sont liés contractuellement avec l’opérateur qatari de la téléphonie mobile, Nedjma. Les dirigeants de Mobilis savent pertinemment qu’il ne serait pas convenable – et le mot est faible – de faire jouer la sélection nationale, sponsorisée par un opérateur, avec un club ramené par un concurrent. A en croire que Mobilis fait tout pour montrer que c’est la FAF qui bloque la venue du Real en Algérie. Alors que les initiés sont conscients que la démarche pour faire jouer un club étranger avec la sélection nationale est toute autre. D’où cette déclaration de la FAF : «L’équipe nationale d’Algérie n’est pas un outil publicitaire dont abuse gratuitement ces jours-ci, le PDG de cette société à des fins inexpliquées ou personnelles». Saad Damma, et ses conseillers, ne devraient-ils pas procéder autrement pour promouvoir l’image de Mobilis ?

Elyas Nour