L’Espagne pleure les morts de l’accident de train de mercredi qui a eu lieu près de Saint-Jacques-de-Compostelle. L’accident a fait 78 morts et 178 blessés dont 35 sont toujours dans un état critique. Parmi les victimes, le corps d’un immigré algérien a été retrouvé.

Il s’appelait Chiad Mohamed, il vivait à Gandia une ville non loin de Valence. C’était le père de famille de quatre garçons et une fille. Ils n’auront pas la chance de grandir avec leur père puisque ces derniers sont très jeunes : l’ainé est âgé de 9 ans tandis que les plus jeunes, deux jumeaux, n’ont que 18 mois.

Agé de 45 ans, l’homme était originaire d’Alger et était sans travail depuis quelques temps déjà, il se rendait dans une foire médiévale aider un ami afin de subvenir aux besoins de sa famille.

Une fois le corps identifié, le consulat algérien à Alicante a décidé de mettre en place une cellule de crise, une délégation a aussi été envoyé au domicile de la victime pour les épauler. L’ambassade algérienne à Madrid a, quant à elle, envoyé un représentant sur le lieu du tragique évènement pour s’occuper des procédures.

Rappelons que la tragédie a aussi coûté la vie de deux autres étrangers, mexicain, américain, et peut-être celle d’un français (la confirmation ADN est en cours). Le bilan total au 26 juillet est de 78 morts, 178 blessés dont 94 qui sont toujours à l’hôpital avec 35 d’entre eux dans un état grave.

La cause de la tragédie serait un excès de vitesse dans un virage, le train roulait deux fois au dessus de la limite autorisée. C’est la catastrophe ferroviaire la plus grave qu’a connu l’Espagne depuis 1944.

Rayane H.

Notez cet article