Des véhicules désossés dans un port ultra sécurisé. Cela se passe à Djendjen, dans la wilaya de Jijel. Les autorités algériennes avaient pris la décision, en 2009, d’interdire aux concessionnaires automobile de faire débarquer les véhicules au port d’Alger.

Ces derniers ont été réorientés vers ceux de Djendjen, Mostaganem et Ghazaouet. Seulement, voilà, plusieurs plaintes ont été déposées par des concessionnaires qui relevaient que leurs véhicules, à la sortie du port de Djendjen, l’enceinte portuaire par laquelle transitent le plus de véhicules, manquaient d’accessoires, comme les postes radio ou boites à outil, par exemple, ou carrément de pièces détachés. Lundi, le quotidien francophone Liberté nous apprend aussi que la Gendarmerie nationale a mis la main, sur un véhicule circulant en toute quiétude à l’intérieur du port.

Étranger à l’entreprise, il s’est avéré que celui-ci était rempli de pièces qui allaient être écoulées ailleurs. Les deux personnes arrêtées ont avoué qu’ils procédaient avec la complicité de deux agents de sécurité. Ce qui, bien évidemment, leur a énormément facilité la tache. Ces derniers ont également été arrêtés. Les enquêteurs ont appris, pour l’occasion, que des cartes mémoires d’engin de travaux publics, d’un coût de 120 et 150 millions de centimes, ont également été dérobées.

La Gendarmerie compte approfondir son enquête. Selon les premiers indices, il est clair qu’il existe d’autres complicités au sein de l’entreprise du port de Djendjen. Comme il est évident que cela est lié à un vaste réseau de trafic de pièces de rechanges. Le préjudice est énorme. Au-delà des pertes causées aux concessionnaires, les citoyens qui achètent un véhicule sont également touchés puisque dans plusieurs cas, leur voiture neuve leur est livré en l’absence de plusieurs pièces incontournables. Certains concessionnaires sont même allés jusqu’à importer les véhicules sans aucun accessoire. Ces véhicules ont été importés séparément via un autre port. Une situation qui, apparemment, dure depuis quelques années.

Elyas Nour