De plus en plus de citoyens lancent des appels vers les numéros verts de la gendarmerie (1055) et de la police (1548) pour différents motifs notamment dénoncer des agressions, vols ou autres.

C’est ce que nous apprenons à la vue des chiffres de ces deux institutions concernant l’utilisation de ces deux numéros. Ainsi, aujourd’hui, dans un communiqué, rendu public à travers l’agence officielle, APS, la Gendarmerie nationale a indiqué que son centre des opérations a reçu 882 775 appels en direction de son numéro vert durant  la période allant du 1er janvier à fin juillet (7 mois). Ce qui est en nette progression par rapport aux périodes précédentes.

Durant sa première année, de février 2011 au même mois de l’année 2012 – le 1055 a été lancé officiellement le 7 février 2011 – ce numéro avait reçu 1 336 877 numéros. Pour revenir à l’année en cours, la Gendarmerie indique que parmi les 882 775 appels, 263 427 sont des dénonciations d’affaires relatives à des délits et agressions à l’encontre de personnes et de biens ainsi que des affaires de fraude et de trafic de drogue, comme indiqué par l’agence officielle. Leur nombre a été plus élevé durant le mois de Ramadhan avec 126 073 appels.

Lors du premier trimestre de l’année en cours, il y a eu 387 293 appels dont 24 135 ont été exploités. La GN signale que le nombre d’interventions rapides durant ce mois de Ramadhan avait atteint 3 967 dont 78 cas d’interventions suivies d’arrestations. Par ailleurs, la Police nationale a indiqué qu’elle a reçu 55 768 appels sur son numéro vert durant le mois de juillet. Les services de sécurités avaient adopté ce moyen afin de permettre aux citoyens de faire appels à eux rapidement là où il se trouve. Les numéros sont, normalement, joignable par téléphone fixe ou mobile.

Elyas Nour