Khelil Chakib
Khelil Chakib

Sur le site d’Interpol, Chakib Khelil ne fait toujours pas partie des personnes recherchées par l’Algérie. Ni lui, ni les autres acteurs du scandales Sonatrach II.

C’est à se demander si le mandat d’arrêt international lancé contre Chakib Khelil et ses proches existe vraiment. En effet, selon nos constatations, l’ancien ministre de l’Energie ne figure pas sur la liste des personnes recherchées par Interpol. Le 12 août dernier pourtant, le procureur de la Cour d’Alger annonçait le début d’une procédure pour l’interpeller et l’extrader vers l’Algérie depuis les Etats-Unis.

Ce mercredi 21 août, nous avons donc été vérifier si la notice rouge d’Interpol faisait mention de ce mandat d’arrêt international. Sous le nom de « notice rouge Interpol » s’entend la demande d’un pays pour obtenir le retour d’un suspect ou d’un criminel en vue de son jugement ou de la purge de sa peine.

Stupéfaction : Chakib Khelil ne fait pas partie de la liste. Ni lui, ni sa femme, ni ses deux enfants, ni les quatre autres personnes recherchées dans le cadre de l’enquête Sonatrach II !

Pire : Farid Bedjaoui, visé par deux mandats d’arrêts, celui de l’Algérie et celui de l’Italie, ne figure pas non plus dans le fichier Interpol. Les copies d’écran ci-dessous le prouvent : aucun mandat au nom de « Khelil », aucun au nom de « Bedjaoui » et nulle présence de l’un ou l’autre dans la liste exhaustive des personnes contre lesquelles l’Algérie a lancé un mandat d’arrêt international.

Interpol Chakib Khelil Bedjaoui

 

Deux possibilités existent : soit les mandats d’arrêts internationaux existent mais n’ont pas encore été transmis à Interpol, soit Interpol met plusieurs semaines à réactualiser sa liste des personnes recherchées. Du 10 au 12 septembre prochain, l’agence internationale tiendra une conférence régionale à Oran. Il sera toujours temps d’obtenir des réponses.

En attendant, Chakib Khelil se dit toujours prêt à coopérer avec la justice algérienne. Récemment, son plan de communication a été mis à mal par des révélations sur une cession d’actifs douteuse à la Sonatrach et ses contradictions sur les biens détenus par ses enfants.

Notez cet article