télévision algérie

Une étude instructive vient révéler comment les Algériens consomment la télévision pendant le Ramadhan. Les téléspectateurs plébiscitent les chaînes publiques.

Quelles ont été les habitudes de télévision des Algériens pendant les deux premières semaines du mois de Ramadhan ? C’est la question qu’a posé l’institut de sondage IMAR du 11 au 24 juillet à 2.100 téléspectateurs de plus de 15 ans, habitant Alger, Sétif, Constantine, Oran ou Biskra.

Les résultats sont très différents selon que l’on regarde la couverture – nombre total de téléspectateurs qui ont regardé la chaîne au moins une fois – ou la part d’audience – pourcentage de temps consacré par le téléspectateur à une chaîne en particulier sur l’ensemble du temps passé devant son écran.

Le privé est le grand champion de la couverture, quand le public se taille la part du lion en termes de part d’audience. Ainsi, les trois chaînes du groupe Entv se taillent la part du lion avec 38% de part d’audience. Chaîne par chaîne, cela donne 20% pour A3, 11,5% pour l’Entv et 6,3% pour Canal Algérie. Dans le détail, voici le top 10 des chaînes de télévision les plus regardées par les Algériens pendant le Ramadhan :

1/ A3 avec 20% de part d’audience

2/ Echourouk TV : 17,6% de pda

3/ Entv : 11,5% de pda

4/ Ennahar TV : 11,0% de pda

5/ El Djazairia TV : 7,3% de pda

6/ Canal Algérie : 6,3% de pda

Les chaînes TV étrangères complètent la suite du classement. MBC1, MBC Drama, Nessma Hamra et Nessma Khadra totalisent à peine 10,9% de parts d’audience à elles quatre.

Autre chiffre remarquable : les 10 chaînes sur lesquelles porte l’étude s’accaparent 84,8% du temps consacré par les Algériens à leur télévision. Ce qui tend à démontrer que la foison de satellites et canaux proposées par les décodeurs n’implique par forcément un morcellement de l’audience.

Lire notre dossier sur la télévision algérienne :

Tout savoir des habitudes télévisées des algériens

Les télévision algériennes et leur médiocrité « tirent la société vers le bas » 

Trois chaînes TV privées autorisées à ouvrir des bureaux à Alger

Notez cet article