La marque d’eau minérale Youkous, produite à Tebessa, a-t-elle été victime d’un complot ? Tout indique que cette entreprise a bel et bien était la cible d’une campagne de dénigrement maquillée et qui émane de gens ayant de l’influence au niveau du département du commerce, ou du moins au sein du service des contrôles.

Interdite «temporairement» depuis le 9 juillet dernier, c’est-à-dire à la veille du mois de Ramadhan, en raison de la supposée présence de la bactérie «streptocoque» dans un des lots (lot n° 164), cette eau s’est finalement avérée propre à la consommation.

Le quotidien arabophone El Khabar a publié de nouvelles informations sur le sujet dans son édition de samedi. Selon ce journal, les analyses effectuées par un laboratoire national spécialisé en la matière sur des échantillons de l’eau Youkous, y compris des échantillons du lot incriminé, indiquent qu’il n’y a aucune présence de la bactérie de « streptocoque ».

Pour rappel, le 9 juillet dernier, un communiqué du ministère du commerce qu’on retrouve sur son site Internet, largement médiatisé, indique que des analyses effectuées sur cette eau font état de la présence de la bactérie de «streptocoque». Par conséquent, la tutelle a ordonné la cessation d’activité de l’usine en question, sise à Tebessa, et le retrait du marché de cette marque jusqu’à ce que d’autres analyses soient effectuées. Le ministère a ordonné également au propriétaire de l’usine de procéder à la vérification de toute la chaîne de production.

Une décision qui a automatiquement était suivie d’effet puisque deux jours plus tard, cette marque n’était plus disponible. Durant le mois de Ramadhan, la consommation d’eau minérale connaît de très fortes hausses au point où dans certains régions – ce qui a été vécu surtout durant l’année passée – c’est carrément la pénurie. Un coup dur donc pour le propriétaire de cette marque qui trouvera sûrement d’énormes difficultés à se replacer sur le marché.

Elyas Nour

Notez cet article