Les différentes associations du réseau algérien de lutte contre le Sida s’étaient déjà réunies le 23 août dans le cadre d’une journée de mobilisation nationale. Regroupées en un seul réseau coordonné depuis 2012, elles cherchent à mobiliser davantage et à mener des actions plus percutantes pour un objectif  ”zéro nouvelle contamination et zéro décès à cause du SIDA”. Le 1er décembre, journée mondiale de lutte contre le Sida est un nouveau rendez-vous pour sensibiliser le public algérien. 

Y a-t-il un tabou autour du Sida en Algérie ? Le mal est-il sous-estimé ? Une nouvelle contamination a lieu tous les trois jours mais les pouvoirs publiques, notamment sanitaires, font preuve d’un étonnant silence.

Advertisement

Manque d’actions préventives, d’informations sur le dépistage, de campagnes de sensibilisations … Autant de lacunes que tentent de pallier les associations telles qu’Aniss à Annaba. Depuis 2012, une quinzaine d’entre elles se sont regroupées pour disposer d’une force de frappe plus grande. Elles se sont réunies le 23 août dans le cadre d’une journée de mobilisation nationale.

Pour mieux comprendre la problématique du Sida en Algérie, voici les dix chiffres à connaître :

– 62 nouveaux cas de séropositifs (durant les 7 premiers mois de 2013, sources officielles)

–  10 nouveaux cas de sida (durant les 7 premiers mois de 2013, sources officielles)

– chute de plus de 50% des nouvelles infections au VIH dans 25 pays (Onusida 2012)

– 6472 porteurs du virus (nombre de cas cumulé depuis l’apparition de l’épidémie dans le pays, sources officielles)

– 1422 malades du sida (nombre de cas cumulé depuis l’apparition de l’épidémie dans le pays, sources officielles)

–  100 enfants traités dans le service des maladies infectieuses de l’hôpital El Kettar (Alger)

– 75 centres de dépistages sur le territoire national. Seule une dizaine est réellement opérationnelle.

– 30 000 personnes touchées par le sida en Algérie (estimation d’associations)

– Plus de 700 enfants infectés par le VIH en Algérie (estimation d’associations)

– 20 millions : le nombre de victimes dans le monde depuis l’identification du VIH (Onusida 2012)