afrique ide

Le « Financial Times » a publié dans le FDi Magazine, le classement 2013/2014 des pays africains du futur, c’est-à-dire les pays les plus attractifs qui attirent les capitaux étrangers. L’Afrique du Sud, le Maroc et l’île Maurice restent en tête, et deux nouveaux pays intègrent le top 10 : le Nigeria et le Botswana.

Même si la corruption et les disparités de revenus persistent en Afrique, une classe moyenne émerge et la gouvernance est en nette amélioration. De plus, la disponibilité des ressources naturelles constitue une occasion attrayante pour les investisseurs. Selon un récent rapport de la Banque africaine de développement, l’économie de l’Afrique croît plus vite que n’importe quel autre continent. Sur les 54 pays africains, 26 ont maintenant atteint le statut de pays à revenu intermédiaire.

Le classement publié dans le FDI Magazine :

1. L’Afrique du Sud

2. Le Maroc

3. L’île Maurice

4. L’Egypte

5. Le Kenya

6. Le Ghana

7. Le Nigeria

8. Le Botswana

9. La Tunisie

10. La Namibie

Ainsi l’Afrique du Sud est en tête car elle a toujours su se démarquer comme une destination privilégiée des investissements directs à l’étranger, et attire 1/5 des investissements de tout le continent, près du double des investissements destinés au Maroc.

Les pays arabes du continent africain, promettent également un bel avenir sous certaines conditions. Si l’on devait remettre le prix du meilleur espoir, c’est le Maroc qui l’emporterait. En 2012 il a attiré 8,3% de tous les investissements en Afrique. Il se classe également deuxième dans la catégorie Infrastructure et quatrième en « convivialité » dans le travail.

La Tunisie, malgré un contexte actuel difficile, occupe la seconde position dans la catégorie « environnement de travail ». Cette place elle la doit à son  taux d’enseignement supérieur et de scolarisation, qui sont les plus élevés en Afrique.

L’Egypte, de son côté, offre une des meilleures infrastructures en Afrique et occupe la première place du classement dans cette catégorie. Mais son statut risque de changer suite aux récents événements.

L’Algérie ne figure pas dans le top 10 des pays les plus attractifs, mais occupe la quatrième position dans la catégorie « environnement de travail ». Le pays se classe également 9ème en convivialité du travail et 10ème en infrastructures.