La pétition «pour l’amélioration des conditions de soins en Algérie», initiée notamment par des étudiants en médecine et des journalistes il y a environ un mois, et diffusé sur le site Internet de l’Observatoire des droits de l’homme (ODH) de Tizi-Ouzou, mobilise fortement les citoyens.

Réclamant aux autorités une meilleure prise en charge des malades algériens, celle-ci a été signée, jusqu’à cette heure-ci, par des centaines de citoyens. «Nous, citoyens Algériens, conscients de la gravité de la situation dans nos hôpitaux, rappelons la nécessité d’une mobilisation massive de la population afin de réclamer une meilleure prise en charge de nos malades, de meilleures conditions de soins ; il s’agit là de dignité humaine, prioritaire dans toute société moderne», lit-on dans cette pétition. Les initiateurs de cet appel, rappellent, que «le droit à l’accès aux soins est garanti par notre constitution», qui stipule, dans son article 54 que «tous les citoyens ont droit à la protection de leur santé» et que «l’Etat assure la prévention et la lutte contre les maladies épidémiques et endémiques». Cependant, aujourd’hui, ce droit est «bafoué chaque jour pour des milliers d’Algériens qui se retrouvent seuls face à leur maladie, manque de places d’hospitalisation, éloignement des établissements de santé publique, pénuries diverses, manque de médecins spécialistes».

Bien évidemment, les initiateurs de cette pétition mettent l’accent sur les problèmes de santé les plus important. Ils citent, par exemple la prise en charge, jugée «médiocre, voire inexistante» des malades atteints de cancer. Par ailleurs, il y a «l’inégalité de couverture sanitaire à travers le territoire national». «Dans certaines régions, les malades doivent parcourir des centaines de kilomètres pour espérer être soignés», indique-t-on. Ces citoyens évoquent, par la même occasion, la médecine d’urgence, et la prise en charge des personnes âgées. Deux aspects de la prise en charge des malades sur lesquels il faut également que les autorités planchent, estiment-ils. Rappelons enfin que plusieurs manifestations de solidarité avec les cancéreux ont été organisées récemment dans la capitale algérienne.

Elyas Nour