L’entreprise japonaise Cojaal chargée de construire l’autoroute Est-Ouest a récemment fait une macabre découverte, celle de 48 squelettes humains dans une ancienne mine abandonnée qui remonte à l’époque coloniale, dans la région de Ras El Ma, située dans la wilaya de Skikda.

Le chantier de l’autoroute Est-Ouest prend une drôle de tournure. D’après l’APS qui cite une source sécuritaire, le consortium japonais Cojaal qui entamait des travaux de terrassement dans la région de Ras El Ma, située à trentaine de km de Skikda, est tombé sur un immense charnier  humain. Il s’agissait essentiellement de squelettes découverts, dont 27 étaient entiers et clairement reconnaissables comme des restes de cadavres.

Advertisement

Pour l’heure aucune information n’a filtré concernant l’identification de ces ossements humains. Suite à cette découverte les services de la Protection civile, de la Gendarmerie nationale, des unités de l’Armée nationale populaire (ANP) et des spécialistes du Laboratoire national de police scientifique ont été dépêchés sur les lieux, et sont chargées de mener l’enquête. En parallèle, des opérations de fouilles approfondies dans Ras El Ma ont été entamées afin de vérifier que d’autres squelettes ne sont pas parsemés dans les environs.

La rédaction avec APS