bordj badji mokhtar
bordj badji mokhtar

Une quarantaine de personnes impliquées dans les événements de Bordj Badji Mokhtar ont été interpellées par les forces de sécurité et remises aux mains de la Justice.

Il faut dire que selon le bilan officiel, les affrontements entre tribus à Bordj Badji Mokhtar ont fait neuf morts en quelques jours. Les incidents ont éclaté suite à une tentative de cambriolage. Des biens ont également été incendiés.

Advertisement

Selon le ministre de l’Intérieur et des collectivités locales, Daho Ould Kablia, la situation à Bordj Badji Mokhtar est en train de retrouver "son cours normal". Une délégation de médiation s'est rendue hier dans cette zone frontalière. Elle s'est rendue compte que la ville, en état de siège, manquait cruellement de produits alimentaires.

Une quarantaine de personnes impliquées dans le bain de sang ont été interpellées. Elles doivent désormais être jugées.

Daho Ould Kablia a aussi salué la contribution des notables de la région dans le retour du calme dans cette ville frontalière. Les intenses démarches engagées, sous l’égide des autorités de la wilaya, avec les représentants des parties en conflits, les notables et les représentants de la société civile locaux, ont abouti à la signature vendredi soir d’un accord devant permettre de mettre fin à ce conflit.

(Avec APS)