Contrairement à l’édition 2001 et 2002, l’Agence nationale pour le développement de l’aide au logement (AADL) veut offrir un maximum de chances aux nouveaux souscripteurs pour les nouveaux programmes de logements en location-vente.

Alors qu’en 2001, seules dix wilayas étaient concernées, l’opération va toucher, cette année, l’ensemble des régions du pays. Toutes les wilayas sont concernées. Mais comme la pression est souvent la caractéristique des grandes villes, c’est, donc, dans ces dernières que sera construit le plus grand nombre de logements. Alger aura ainsi, à elle seule, 90000 logements (avec une rallonge de 30000 unités supplémentaire au programme initial), Oran est dotée, quand à elle, de 20000 unités, au même titre que Annaba, Constantine et Sétif. Les villes périphériques d’Alger, à l’instar de Tipaza, Blida et Boumerdès sont dotées elles de plus de 10 000 unités chacune.

Les autres wilayas sont dotées de quotas allant de 1000 à 5000 logements. Tout cela dépend du nombre d’habitants de chaque région. Le nombre le plus bas est prévu dans la wilaya de Tindouf avec 300 unités, suivie de Adrar avec 800 logements.

Dans la wilaya d’Alger, confrontée à un sérieux problème de foncier, plusieurs localités sont choisies pour abriter de nouveaux sites d’habitations. Il s’agit de Sidi-Abdellah, Mehalma, Ouled-Fayet et la nouvelle ville de Bouinan, à Blida. Les autorités opteront apparemment pour de grandes tours de plus de 25 étages. A Oran, l’essentiel des logements seront construits à Essenia et Hassi Ameur. La région de Berrahal abritera le gros des logements destinés pour la wilaya d’Annaba, tandis que le quota réservé pour la wilaya de Tizi-Ouzou va être érigé à Draâ-Ben-Khedda, Oued-Falli et Fréha.

Dans d’autres wilayas, le problème de terrain ne se pose pas généralement. La plus grande inconnue est, par contre, les délais de réalisations qui ne seront pas forcements respectés. Les travaux de réalisation des nouvelles cités débuteront vers la fin de l’année en cours, selon le ministre de l’Habitat.

Essaïd Wakli