La construction de 100 000 logements, rentrant dans le cadre des nouveaux programmes du gouvernement, tous types confondus, sera confiée, apparemment, à des entreprises nationales.

En effet, le président de l’association générale des entrepreneurs algériens (AGEA), Mouloud Khaloufi, a annoncé ce samedi dans une conférence de presse, qu’une convention sera signée «prochainement» avec le Ministère de l’habitat et de l’urbanisme pour la réalisation « de plus de 100 000 logements, toutes formules confondues. »

«Les entreprises affiliées à l’Association dont le nombre dépasse mille, contribueront en vertu de cette convention, à la réalisation de 100 000 unités de logements, toutes formules confondues, à travers l’ensemble du territoire national», a indiqué celui-ci, avant de préciser que la dite convention sera signée cette semaine ou lors de la tripartite, qui réunira le gouvernement, la centrale syndicale, UGTA (Union générale des travailleurs algériens) et les organisations patronales, à la dernière semaine du mois en cours.

En somme, la convention sera signée dans moins de deux semaines. Il est utile de rappeler que depuis l’annonce du lancement d’un nouveau programme de logements, avec la relance des habitations AADL, de type location – vente, et la nouvelle formule dite LPP (logement promotionnel public), la tutelle a signé des convention avec plusieurs groupements portugais, français et espagnols.

Les entreprises algériennes, souvent d’une taille inférieure, avaient exprimé des craintes de se voir «marginalisé» et rater, ainsi, une part de marché très importante. Mouloud Khaloufi a également ajouté qu’il compte soumettre au gouvernement, lors de la tripartite, plusieurs propositions allant dans le sens de la relance de l’entreprise algérienne des bâtiments. Une initiative qui suit logiquement l’adoption de plusieurs mesures notamment la facilitation des crédits au profit des entrepreneurs.

Elyas Nour

Notez cet article