Réfugiés Syriens

Le Ministère de l’Education Nationale a adressé une correspondance aux différentes directions de l’éducation au niveau des wilayas pour leur demander de faciliter l’inscription des enfants réfugiés syriens dans les écoles algériennes.

A l’heure où plus de 8 millions d’enfants ont fait leur entrée sur les bancs de l’école en Algérie, le ministère de l’Education se penche sur le cas des réfugiés syriens et de leur progéniture. C’est ce qu’indique le quotidien arabophone El Khabar dans son édition du samedi. Une correspondance a été envoyée aux différentes directions de l’éducation des wilayas.

Advertisement

Première mesure : alléger la procédure en n’exigeant plus que les inscriptions se fassent au niveau central, à savoir le siège du ministère à Alger. Les Syriens devraient donc pouvoir inscrire leurs enfants auprès des directions des wilayas. Ces dernières, par contre, sont priées de communiquer à la tutelle la liste des élèves syriens avant le 15 octobre.

Par ailleurs, en ce qui concerne les élèves qui ne disposent pas d’un certificat de scolarité syrien qui atteste de leur niveau, le ministère a décidé qu’une déclaration d’honneur de leurs parents suffirait pour leur inscription, en attendant le dépôt ultérieur d’une «preuve».

Le Ministère de l’Education Nationale rappelle qu’en Syrie, le palier primaire est de neuf ans. Il inclut donc le «moyen». Un élève venu de Syrie avec un niveau de 7eme année primaire accèderait en Algérie à un CEM de 2eme année.

Le ministre semble conscient des difficultés éprouvées l’an dernier par la communauté syrienne. Plusieurs enfants s’étaient vu refuser l’accès à l’école. Pour rappel, depuis le début du conflit, des milliers de syriens se sont réfugiés en Algérie où ils éprouvent diverses déconvenues.

Elyas Nour