Ma sœur, cela fait longtemps que je n’ai eu de tes nouvelles. J’ai refusé de croire aux rumeurs, aux histoires sorties de nulle part. Les sources officielles m’ont mis la puce à l’oreille mais je n’étais pas convaincue. Je préférais attendre ta version, tes mots. J’attendais de comprendre ce qui t’avait décidé à faire ce choix. Pourquoi défendre ça ? Pourquoi es-tu partie faire le djihad el nikah ?

J’ai lu avec effroi ton témoignage. Tu avais disparu physiquement, as-tu également disparu psychiquement ? D’abord ce voile intégral t’a cachée du monde entier, et tu es tellement restée dans cette ombre qu’elle a fini par te dévorer. Je t’imaginais un bel avenir, jeune, belle tu avais tout ce que la vie pouvait t’offrir. Qu’es-tu devenue ma sœur ? L’islam ne t’a pas demandé un tel sacrifice, et puis quel sacrifice ! Pour qui le fais-tu ? Pour toi, ta patrie, ta famille, ton Dieu ? Ton corps n’est pas une arme, et t’appartient à toi seule. Puisque tu veux te battre pour ta foi, fais-le mais avec dignité, avec des idées, avec une force que je connais en toi. Mais ton corps n’a pas à devenir le champ de bataille d’une guerre absolument pas sainte …

Lire la suite sur FocusElles.com