AADL-ALGERIE

Les inscriptions pour le logement AADL, de type location vente, continuent sur le site Internet inscriptions.aadl.dz mis pour l’occasion à la disposition des souscripteurs.

Si tous les citoyens qui sont intéressés par cette formule de logement sont, pour l’instant, beaucoup plus préoccupés par la validation de leur formulaire d’inscription, il n’en demeure pas moins qu’ils se posent beaucoup de questions à propos du traitement de leurs dossiers. Qui sera prioritaire dans la distribution de ces logements prisés par des millions d’algériens ? L’AADL va-t-elle étudier les demandes de logements selon l’ordre chronologique des inscrits ? Le premier inscrit sera-t-il forcément le premier servi ?

Pour calmer les angoisses et faire taire les critiques, le directeur général de l’AADL, Lyes Benidir, a fait savoir lundi que le traitement préliminaire des demandes de logements – pour savoir si une demande sera acceptée ou non – se fera selon l’ordre chronologique de leurs dépôts. Néanmoins, a-t-il précisé dans une déclaration au quotidien arabophone Echorouk, les bénéficiaires prioritaires seront définis par un décret exécutif qui sera publié prochainement. C’est à partir de ce décret que les uns et les autres sauront quelle catégorie de citoyens, par exemple, sera prioritaire dans le traitements des formulaires d’inscriptions par l’AADL.

Le DG de l’AADL n’a pas, pour l’heure, donné plus de détails à ce propos. Les demandeurs de logements devront donc prendre leur mal en patience et attendre la publication de ce décret. Celui-ci clarifiera certainement la situation. Par ailleurs, Lyes Benidir a affirmé que le prix du logement AADL pour les nouveaux souscripteurs sera le même que celui de 2001, à savoir 210 millions de centimes pour le logement F3 et 270 millions de centimes pour le F 4. Enfin, pour sa part, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la  Ville, Abdelmadjid Tebboune, a annoncé dimanche soir, de 200.000 demandes des souscripteurs au nouveau programme de l’AADL ont été soumises à enquête pour vérifier si  les souscripteurs possèdent déjà un logement ou ont bénéficié d’une aide de  l’Etat pour l’acquisition ou la réalisation d’un logement. Les choses sérieuses ont donc commencé…

 Avec Elyas Nour

Notez cet article