3G_algérie_portable

L’Autorité de régulation de la Poste et des télécommunications maintient le calendrier de déploiement de la 3G. Toutes les wilayas doivent être couvertes d’ici 2016.

Dans un premier temps, c’est-à-dire à partir du 1er décembre prochain, seules 18 wilayas pourront bénéficier de la technologie 3G. Mais le choix de ces premières wilayas reste « confidentiel », bien que déterminé dès lundi lors d’une réunion de l’ARPT avec les trois opérateurs de téléphonies mobile.

Dans une déclaration à l’APS, le chef de département communication à l’ARPT, Amar Ingarachen, a précisé que le processus d’attribution des licences de la téléphonie mobile de 3e génération (3G) est toujours sous « le sceau de la confidentialité jusqu’à la publication dans le Journal officiel du décret exécutif attribuant les licences ».

Selon lui, la réunion s’est articulée autour de deux dates butoirs pour le déploiement de la 3G. Première échéance : dans les trois années qui viennent, il doit y avoir au moins un opérateur dans les 48 wilayas. La deuxième orientation est que dans les sept prochaines annnées, toutes les wilayas doivent être couvertes par les trois opérateurs. Il n’y a plus qu’à espérer que le calendrier soit respecté par tous.

Notez cet article