La marine algérienne dirigera des manœuvres internationales de sécurité maritime

0
218
Marine algérienne

Les forces maritimes algériennes vont diriger, à partir d’aujourd’hui jusqu’au 9 du mois en cours, des manœuvres multinationales de surveillance  et de sécurité maritimes, une opération appelée «ALMED-13».

Selon un communiqué du Commandement des forces maritimes, la frégate française «Surcouf F711» a accosté aujourd’hui au port d’Alger. Cette manœuvre, qui rentre dans le cadre des activités de l’initiative dite «5 + 5 défense», vise, selon les termes du communiqué, à «promouvoir la sécurité dans la région de la Méditerranée pour faire face à toute forme de commerce illicite et lutter contre toutes les formes de crime organisé dans la région».

Il va sans dire que la Méditerranée est de plus en plus confronté à différents problèmes à commencer par celui lié à l’immigration clandestine. Il y a d’autres fléaux comme le trafic de drogues ou même le commerce d’armes depuis le déclenchement de plusieurs conflits régionaux (Libye, Syrie…). Tous cela pousse les pays de la région à redoubler d’efforts sur le plan sécuritaire. Et la marine algérienne à faire preuve de davantage de vigilance.

Plusieurs pays participent donc à cette manœuvre. On peut citer l’Italie, la Libye, la Mauritanie et le Maroc, avec deux officiers de communication ainsi que l’Espagne et le Portugal avec un officier observateur, indique-t-on de même source. Il y aura également la Tunisie, qui engagera son patrouilleur «Tunis» ainsi que des représentants de la Turquie et de l’Otan (Organisation du traité de l’Atlantique Nord).

A noter, en dernier lieu, que de l’initiative de «5 + 5 défense» est composée des pays suivants : Algérie, France, Italie, Libye, Malte, Mauritanie, Maroc, Portugal, Espagne et Tunisie. L’initiative a été lancée en 2004.

Elyas Nour