Une convention vient d’être signée entre l’entreprise nationale de transport ferroviaire et la direction générale de la sûreté nationale portant sur la réduction de 60% à 100% des prix des billets de train pour les policiers sur toutes les lignes de l’entreprise.

Prochainement les policiers algériens qui voyagent par train, en courte distance, bénéficieront d’une remise de 60%, et n’auront donc à payer 40% du prix d’un billet, alors que ceux qui prennent un train, pour de longues distances, ne payeront pas du tout de billet. Tels sont les termes de la convention signée entre l’entreprise nationale de transport ferroviaire et la direction générale de la sûreté nationale, a indiqué mercredi 23 octobre un responsable de la police au quotidien arabophone Ennahar.

Ces réductions de billets de train feront sûrement plaisir aux policiers d’autant plus que bon nombre d’entre eux, pour ne pas dire la majorité, exercent loin de leur localité. Les agents de police ont récemment bénéficié d’un autre coup de pouce de l’Etat. Leur salaire a connu une sensible augmentation et les policiers exerçant dans les régions du Sud et des Hauts-Plateaux ont même eu droit à une majoration de leur revenu de 50% en 2011 au moment où les pays voisins étaient touchés par des mouvements populaires. Une manière pour l’Etat de s’assurer pouvoir compter sur les forces de police face à de potentielles manifestations de rue.

Ce n’est pas tout. Les fonctionnaires de police sont également avantagés dans l’accès aux logements AADL, le Ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme leur ayant réservé un quota de 30.000 logements de ce type, a rapporté le journal arabophone Echorouk.

Elyas Nour