maison algérie logement
maison algérie logement

En Algérie, l’Etat propose des aides financières pour l’accession à la propriété d’un logement collectif ou pour la construction d’un logement rural ou d’un logement individuel. Or, pour bénéficier de ces aides, il faut correspondre à certains critères et respecter quelques conditions. En plus, un nouveau décret exécutif, signé fin septembre par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal après approbation du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, publié dans le journal officiel fixe les niveaux et les modalités d’octroi de l’aide étatique. 

Ce décret introduit des nouveautés notamment en ce qui concerne les niveaux de revenus des postulants aux logements publics aidés ou les logements destinés à la location-vente. Ces nouveautés ont été introduites au profit des habitants des zones définies du Sud et des Hauts-Plateaux. Ainsi, pour bénéficier d’une aide financière étatique si vous postulez pour un logement promotionnel aidé « LPA », un logement neuf réalisé, par un promoteur immobilier, en collectif ou en individuel groupé, il faudra prouver que votre revenu est supérieur à une fois le salaire national minimum garanti (SNMG) et inférieur ou égale à quatre  fois le SNMG. Pour le LPA, l’aide financière de l’Etat est estimée à à 700.000 DA. En revanche,  elle est de 400.000 DA lorsque le revenu est supérieur à quatre fois le SNMG et inférieur ou égal à six fois le SNMG.

Pour le logement location-vente, cette aide est fixée à 700.000 DA lorsque le revenu est supérieur à 24.000 DA et inférieur ou égal à six fois le SNMG. L’aide destinée à la réalisation d’un logement rural est de 700.000 DA lorsque le revenu est inférieur ou égal à six fois le SNMG, un seuil qui passe à 800.000 DA dans les wilayas de : Laghouat, Biskra, Bechar, Ouargla, El Oued et Ghardaïa.  Ce seuil atteint 1.000.000 DA dans les wilayas de Tindouf, Adrar, Tamanrasset et lIIizi, nous apprend enfin ce nouveau décret.

Notez cet article