La sélection des souscripteurs qui bénéficieront prochainement des futurs logements AADL promet d’être longue et compliquée. Mais les autorités se veulent toujours rassurantes et tentent encore de calmer les angoisses de ces milliers d’algériens en quête d’un toit. 

D’ailleurs, à ce propos, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune, assuré samedi, à partir de Ghardaïa où il était en visite de travail, que le traitement des dossiers des demandeurs de logements AADL se fera en toute transparence. En plus, « toutes les demandes rejetées des nouveaux souscripteurs seront justifiées et les personnes concernées auront droit de faire un recours », a-t-il fait savoir dans une déclaration à l’APS. Le ministre n’a donné aucun détail supplémentaire sur la nature et le fonctionnement de ces recours. Il s’est contenté, uniquement, de préciser que le traitement des dossiers enregistrés sur le site inscription.aadl.dz  demandait un « contrôle et une vérification auprès des services de la sécurité sociale et du fichier national du logement ».

« Nous sommes en train de trier les dossiers afin d’éviter que des souscripteurs inéligibles ne passent à travers les mailles du filet », a-t-il encore affirmé en faisant remarquer que le nombre de demandes arrêtées jusqu’à présent nécessite un peu plus de temps que prévu.  « C’est pour cela que nous prévoyons de prolonger la durée du traitement des dossiers d’une quinzaine de jours », a-t-il relevé sur un ton confiant.

 

.

 

 

Notez cet article