Lu sur Le Jeune Indépendant

Le grand engouement qu’a connu l’opération d’inscription des futurs bénéficiaires à la formule AADL, vécu ces derniers jours par les Algériens, a poussé certains opportunistes à saisir l’occasion pour tenter d’escroquer les gens. C’est le cas de trois escrocs qui ont pu tromper beaucoup d’Algériens, empochant des centaines de millions de centimes suite à cette grande arnaque.

En effet, les éléments de la police judiciaire de la division centre de la sûreté d’Alger viennent de démanteler un dangereux réseau composé de trois escrocs, dont le plus âgé a 53 ans, suite à une série d’escroqueries dont ont été victimes plus d’une dizaine de personnes, a rapporté un communiqué de la cellule de communication de la sûreté d’Alger.

Au fait, les trois escrocs impliqués dans cette affaire se sont présentés comme étant des garants de logements de type AADL et se faisaient passer pour des responsables chargés de réceptionner les dossiers des futurs bénéficiaires des logements AADL prévus pour le prochain programme. Tout a commencé par le dépôt d’une plainte d’une victime.

Cette dernière, une femme âgée d’une quarantaine d’années, s’est présentée au siège de la PJ de la division centre pour aviser les enquêteurs de l’escroquerie dont elle venait d’être l’objet de la part d’un homme âgé de 53 ans, qui lui a promis un logement AADL, livré dans les plus brefs délais, contre la somme de 39,5 millions de centimes, payée à l’avance par la femme.

Effectivement, la femme croyait au sésame et a vite payé la somme, tout en attendant que son nom soit porté sur la prochaine liste des logements AADL. Toutefois, son arnaqueur avait pris l’argent et s’est s’éclipsé pendant plusieurs jours.

Partant de ces renseignements importants livrés par la victime, les policiers ont entamé une enquête pour localiser et arrêter l’escroc. Le principal cerveau de cette bande a fini par être arrêté par les éléments de la PJ de la division centre. Emmené interrogatoire, le dangereux escroc a avoué aux policiers qu’il avait d’autres victimes, une dizaine selon lui, escroquée de la même manière.

Poursuivant leurs investigations, les policiers ont effectivement identifié les autres victimes qui ont versé chacune près de 40 millions de centimes dans l’espoir d’avoir un logement de la formule location-vente.

Ce n’est pas tout, l’enquête menée par les éléments de la police judiciaire a permis aussi d’identifier deux autres acolytes du cerveau de la bande. Il s’agit de ses bras droits qui jouaient le rôle d’intermédiaires.

Leur mission consistait à localiser de nouvelles victimes afin de leur subtiliser leur argent. Les deux présumés acolytes ont été interpellés par les policiers, a ajouté le communiqué de la sûreté de la wilaya d’Alger. Enfin, les trois mis en cause ont été traduits devant le tribunal de Bir Mourad Raïs, a conclu le communiqué.