AADL : 10 000 réponses par jour seront données aux souscripteurs dès la semaine prochaine

0
310

Le rythme de validation des dossiers AADL devrait s’accélérer d’ici quelques semaines a déclaré jeudi  novembre à Alger le ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la ville, Abdelmadjid Tebboune.

Le nombre des réponses aux demandes de logements dans le cadre du Programme AADL 2 va même doubler d’ici quelques semaines pour atteindre 10.000 réponses/jour. Face à la forte demande — depuis le lancement de l’opération le 16 septembre  près de 700 000 demandes de logement ont été formulées via internet — et l’impatience des souscripteurs qui attendent depuis plus d’un mois une réponse de l’agence de logements, il a été décidé, lors d’une réunion ministérielle mercredi, de doubler à partir de la semaine prochaine, les ressources humaines de l’Agence d’amélioration et de développement du logement (AADL) pour faire augmenter progressivement le nombre des réponses aux demandes via internet et passer ainsi de 5.000 actuellement à 7.000 puis à 10.000 réponses/jour, a précisé M. Tebboune.

Depuis le 24 novembre, date à laquelle sont parues les premières résultats, leur nombre aux demandes de logement avoisine au total les 15.000 réponses, a indiqué le ministre, soulignant que toutes les demandes seront, d’ici quelques mois, acceptées ou rejetées sans exception. Les souscripteurs dont la demande a été acceptée via internet doivent ensuite envoyer leur dossier par voie postale sans fixation de rendez-vous, a-t-il précisé, ajoutant que la confusion autour de cette question au premier jour de l’annonce des réponses n’est autre qu’une “erreur technique”.

Il a réitéré son engagement à ce que toute personne ayant formulé une demande remplissant toutes les conditions requises bénéficie d’un logement dans le cadre du nouveau programme AADL, ajoutant que ce programme sera doté de projets de logements supplémentaires si le nombre des demandes acceptées dépasse le volume du programme actuel qui compte 230.000 logements, et ce jusqu’à satisfaction de toutes les demandes.

Actuellement, l’AADL traite les demandes formulées par internet en effectuant un tri et une vérification du fichier national avant de procéder à la conformité des déclarations envoyées via internet aux documents envoyés par voie postale pour enfin convier les personnes concernées à retirer l’ordre de versement de la première tranche du prix du logement.

La rédaction avec APS