Riad Boudebouz, qui évolue actuellement dans les rangs du club français SC Bastia en France, est de retour en  sélection nationale de football.

Du moins dans la liste des 37 joueurs présélectionnés en prévision du stage précédant le match «retour» des barrages de la Coupe du Monde 2014, prévu, face au Burkina Faso, le 19 novembre prochain au stade de Blida. Sanctionné par le sélectionneur Vahid Halildhozic pour un «écart» disciplinaire, Boudebouz a été absent des rangs des Verts depuis janvier dernier à l’occasion de la CAN 2013. Très apprécié par le public algérien pour ses qualités de technicien doué, Boudebouz a été réclamé plusieurs fois par certains médias sportifs. L’autre surprise de cette liste est la convocation inédite du défenseur Aissa Mandi qui évolue dans l'autre club français, le Stade de Reims. Mandi célèbre ainsi sa première convocation. Mais ne rien garantit encore à ce défenseur d’être retenu dans la liste des 25 ou 26 joueurs qui vont prendre part à l'ultime stage de l'équipe nationale.

Advertisement

Face au Burkina Faso, et dans un match qui présente un énorme enjeu, le coach Vahid ne va pas prendre le risque d’incorporer un nouveau joueur qui risque de ne pas s'adapter à ses coéquipiers.  Hachoud, le joueur du Mouloudia Alger vient aussi de signer son retour en sélection nationale. Pour le reste, il n’y a aucun changement par rapport à la liste des 36 présélectionnés convoqués avant le match «aller». On enregistre, néanmoins, les absences de Belkalem et Guedioura qui seront absents de ce match«retour» pour cause de sanction. Les deux joueurs ont écopé de leurs seconds cartons jaunes à Ouagadougou.

Il est à signaler enfin que les Verts se sont inclinés à l’ «aller» sur le score de 3 buts à 2. Les burkinabés n’ont dû leur victoire qu’après un penalty imaginaire sifflé par l’arbitre quatre minutes avant la fin de la partie. Le match «retour» s’annonce très difficile. La moindre erreur coûtera chère aux Fennecs dans la mesure où l’enjeu est ni plus ni moins que la qualification à la phase finale de la prochaine Coupe du Monde qu’abritera, en 2014, le Brésil.

 

Elyas Nour