C’est la faute aux romains aux Byzantins, aux Arabes, aux Turcs, aux Français. C’est toujours la faute aux autres. L’Algérien n’y est pour rien, il n’a jamais fauté, d’ailleurs quand il n’arrive pas a pointer du doigt un responsable alors c’est la faute au mauvais œil, une invention méditerranéenne mais certainement une spécialité Algérienne. Cette réaction pathologique est la vraie source de tous les problèmes algériens car quand c’est la faute aux autres, et bien on a rien a corrigé et par conséquent on continue dans notre bêtise humaine, Einstein définit la folie « faire constamment la même chose et s’attendre a un résultat diffèrent », voila de quoi nous donner à réfléchir.

Pour que l’Algérie avance, il faut que tout le peuple entier, et a commencer par les cadres du pays, apprennent à accepter leur fautes et à assumer leur responsabilités, il faut chasser de son esprit l’idée même du mauvais œil, il faut arrêter de dire que nos souffrances actuelles sont la faute du colonialisme, des Américains, des Israéliens, des Martiens. C’est vrai que notre histoire a été difficile mais ce n’est pas la raison primordiale de nos souffrances, nous avons une grande responsabilité et il faut l’assumer et passer à autre chose.

Advertisement

Cette façon de se déculpabiliser n’a jamais résout quoi que se soit, au contraire presque 52 ans après l’indépendance on est même pas au point de départ, on est loin derrière le point de départ. Assumer ses responsabilités quand on a commis des fautes c’est la moitié de la solution du problème car c’est beaucoup plus facile de sortir du trou qu’on a arrête de creuser.

Tribune Libre de Krimo Salem