Société. Tous les coups sont permis en Algérie… surtout sur les femmes

0
164

Encore une tribune féministe, oui. Elle lassera peut-être quelques lecteurs, mais en interpellera peut-être d’autres, c’est là l’essentiel. A l’heure où j’écris ces quelques lignes, peut-être qu’une Algérienne est la victime de son mari, de son père,  ou d’un inconnu de la rue… Tous les coups sont permis en Algérie, surtout lorsqu’il s’agit des femmes. C’est pourquoi cette semaine les femmes se sont mobilisées pour la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes.  Elles ont crié partout dans le monde, et surtout en Algérie, dans les rues, dans les médias pour dénoncer ce fléau dont nous sommes lasses, un malheur qu’il faut stopper.

L’an dernier, les Algériennes étaient 5797  à recevoir des coups et blessures, 261 tuées suite à des violences physiques, 297 ont été violées et 329 ont subi des attentats à la pudeur. Pour certains ce ne sont que des chiffres froids de la gendarmerie nationale, pour nous il s’agit des vies de nos amies, nos mères et nos sœurs bouleversées à jamais. 2013, en dépit de l’éducation, des combats féministes, des lois pour nous protéger, d’une religion qui appelle au respect des femmes, ces dernières sont encore violentées. Pire, ces violences certes, perçues comme intolérables, restent passables dans notre société algérienne.

« Il l’a tabassée après avoir découvert qu’elle avait une aventure, c’est compréhensible. » « A force de trainer avec n’importe qui elle a eu les coups qu’elle méritait, ça nous ne regarde pas. » « Il t’a tripotée ? Et alors ils sont perturbés ici tu connais leur frustration et puis regarde comment tu es habillée, tu les provoque» RIEN ne peut justifier de toucher une femme sans son accord.

 Ce sont autant de phrases qui font froid dans le dos. Si l’on commence à justifier les coups, après ce sera le viol, puis le meurtre qui sera tolérable ?

 « Il t’a frappée ?  Ce n’est pas un drame, toutes les Algériennes ont reçu des coups, l’essentiel c’est que tu ne sois pas morte ». Vous aurez sans doute entendu cette phrase. Moi-même je l’ai déjà entendu de mes proches après avoir reçu un coup. Bien sûr que la mort aurait été pire, mais quelque agression que ce soit, peu importe la violence ou les circonstances du coup que l’on reçoit c’est un Drame…

Lire la suite sur FocusElles