Revue de Presse. Libye : une jeune femme algérienne assassinée dans des circonstances étranges

0
96

La dépouille de la jeune Zohra Khemisti, âgée de 30 ans, tuée par balle en Libye la semaine passée, devrait arriver en Algérie, ce lundi. Entre temps, ses parents qui exigent une enquête interpellent les Hautes autorités de l’Etat pour connaître les véritables causes de ce drame.

C’est ce que les parents de la défunte habitant à la commune de Sidi Hamadouche, ont confirmé, après avoir contacté les services concernés des affaires étrangères de l’Algérie qui ont rassuré son père, que la dépouille arrivera cette semaine à l’aéroport de Houari Boumediene et qu’il doit être sur les lieux pour récupérer la dépouille de sa fille. Encore bouleversée par le drame qui a secoué toute sa famille, ses proches ne cessent de se poser des questions sur les circonstances de son assassinat.

D’après eux, leur fille était résidente en Libye d’une manière légale et travaillait à Tripoli avant de s’installer à Misrata et qu’elle était en contact régulier avec ses parents, déclarant à chaque fois qu’elle vivait dans de bonnes conditions malgré l’insécurité enregistrée dans cette région du pays. Mais lundi dernier, sa famille reçut une communication téléphonique de l’une de ses proches copines qui lui a annoncé le décès de Zohra de l’une de ses proches copines alors qu’elle était sur la route pour rejoindre son lieu de travail, comme à son habitude.

La famille, encore sous le choc, n’a qu’un seul et ultime souhait, c’est de pouvoir enterrer leur fille en paix et connaître les causes de son décès, notamment la mère qui souffre en silence. De la Libye, sa famille n’as pas reçu beaucoup de nouvelles sauf que la dépouille de la jeune fille a été soumise à une autopsie et qu’une enquête est en cours, mais sans aucune suite, a-t-on confirmé auprès de ses proches.

Lu sur La Voix de l’Oranie