salaires dz

Il parait de plus en plus évident que le secteur public offre une meilleure rémunération que le privé. Ce sont les conclusions auxquelles est arrivée l’Office national des statistiques (ONS) qui a mené une enquête sur la hausse des salaires durant l’année 2012 et dont les chiffres ont été rendus publics aujourd’hui par l’agence officielle APS.

Ainsi, le salaire net moyen mensuel, dans le secteur public, est de 44 928 dinars, soit une hausse de 9,1% par rapport à l’année d’avant (2011), alors qu’il n’est que de 25 666 dinars, chez le privé (hausse de 7,5%). Si l’on rentre dans le détail, la différence entre les deux secteurs est encore plus remarquée. L’ONS indique que c’est le personnel de maîtrise dans le secteur public qui a connu la plus forte hausse (11,1%), atteignant un salaire net moyen mensuel de 49 429 dinars, contre 27 679 dinars dans le privée.

Le cadre du secteur public touche lui aussi un salaire relativement meilleur que celui du privée avec un salaire moyen de 68 663 dinars. L’enquête, qui, précisons-le, ne concerne pas l’administration et l’agriculture, révèle que la plus importante hausse chez le privée a concerné le personnel d’exécution (sans qualification) qui dispose d’un salaire moyen de 21 247 dinars, ce qui est toujours dérisoire. La même catégorie touche en moyenne, chez le public, 30 576 dinars.

Par ailleurs, ces données indiquent que c’est le secteur des hydrocarbures et des mines qui a connu la plus importante hausse des salaires dans le secteur public en 2012 avec un taux de 14,9%, suivi des celui des finances (12,2%). Dans le secteur privé ce sont les travailleurs du transport et des communications qui ont connu les plus importantes augmentations de salaires (17%).

Elyas Nour