Nordine Aït Hamouda, fils du colonel Amirouche, ancien député du RCD, s’en est pris violemment aux ministres membres du gouvernement d’Abdelmalek Sellal. Sans révéler leurs noms, Nordine Aït Hamouda a accusé plusieurs ministres en poste de vivre en Algérie uniquement « en coopérants ».

Plus grave encore, selon cet homme politique connu pour sa verve et ses critiques virulentes envers les autorités algériennes, le gouvernement actuel est composé de « ministres qui possèdent dans la poche le billet d’avion pour partir à tout moment » ! Selon Aït Hamouda, plusieurs ministres se conduisent lâchement et acceptent des portefeuilles ministériels tout en critiquant dans le dos le Président Bouteflika, a-t-il fait savoir mercredi à Haizer, une localité située à à 10 kilomètres à l’est de Bouira, lors d’une conférence de presse à l’occasion de la commémoration des manifestations du 11 Décembre 1960.

A cette occasion, Nordine Aït Hamouda n’a pas hésité à expliquer que la crise que vit actuellement l’Algérie est la conséquence directe de la crise de 1962 dans la mesure où « le clan qui préside le pays aujourd’hui est le même que celui qui a confisqué l’indépendance en 1962 de ses vrais acteurs, à savoir les authentiques Moudjahidines ». Le conférencier a vigoureusement dénoncé les agissements du Président Bouteflika qui refuse de quitter le pouvoir en dépit de sa longue maladie. « En Algérie, les chefs d’Etat se sont toujours comporté en véritables héritiers du pays, et de ce fait, une fois au pouvoir ne s’empressent jamais à le quitter, quand bien même leur maintien porte préjudice à l’intégrité du pays », a regretté à cet égard le fils du défunt colonel Amirouche.