Algérie : le décret d’attribution définitive de la licence 3G enfin signé

0
278
3G_algérie_portable

Le décret exécutif portant attribution définitive de la licence 3G+ aux trois opérateurs de téléphonie mobile (Mobilis, Ooredoo et Djezzy) a été signé lundi et transmis à l’Autorité de régulation de la Poste et des Télécommunications (ARPT), a annoncé le ministère de la Poste et des Technologies de l’information de la communication dans un communiqué ce lundi 2 décembre. 

Le décret indispensable pour la mise en place de la 3G en Algérie pour les trois opérateurs téléphoniques, Mobilis, Djezzy et Nedjma Ooredoo a été signé « Le décret exécutif d’attribution des licences d’établissement et d’exploitation de réseaux publics de télécommunications mobiles de troisième génération (3G+) aux trois opérateurs de téléphonies mobiles ont été signés lundi », précise la même source. En revanche il faudra désormais attendre la validation de l’ARPT pour finaliser le dossier de la 3G en Algérie.

C’est notamment ce décret qui avait imposé le report de la date de la commercialisation de la 3G. Le président du Conseil de l’ARPT, Mohamed Toufik Bessai, a indiqué lundi matin, qu’une fois le décret signé et reçu, l’ARPT le notifiera immédiatement aux opérateurs qui pourront commencer la commercialisation de la puce 3G+ », assurant que cette commercialisation sera justement effective avant la « mi-décembre ».

« Nous n’attendrons pas la publication du décret. Pour gagner du temps, l’Autorité de régulation a accepté que les opérateurs déposent leurs offres 3G+ à son niveau pour être étudiées », a-t-il ajouté.

« Ces offres seront validées officiellement le jour où l’ARPT leur notifiera le décret », a-t-il affirmé, soulignant que l’ARPT a également assigné des fréquences et des blocs de numéros dédiés à la 3G+. L’ARPT avait procédé, le 14 octobre dernier, à la déclaration des attributaires provisoires des licences 3G+, à savoir les trois opérateurs de téléphonie mobile opérant en Algérie. Le lancement officiel était prévu le 1er décembre.

Les trois opérateurs (Mobilis, Ooredoo et Djezzy) se sont dits « prêts » pour son lancement effectif en décembre, les tests ont été effectués, et ils ont d’ores et déjà des offres commerciales à proposer à leurs clients. C’est pourquoi certains d’entre eux se disaient d’ailleurs déçus de ce report.

La rédaction avec APS