Abdelaziz Bouteflika meeting

Le Président Abdelaziz Bouteflika a honoré ses médecins et son garde personnel de l’Ordre du mérite national, selon le quotidien El Khabar.

“La décoration de l’Ordre du mérite national est décernée pour récompenser les services éminents rendus au pays dans une fonction civile, publique ou militaire et les services exceptionnels rendus à la révolution. Cette décoration est également décernée pour récompenser les mérites des citoyens”, lit-on dans l’article 2 de la loi du 2 janvier 1984 sur l’attribution de l’Ordre du mérite national. Seulement ce n’est pas toujours le cas. En effet, selon le quotidien arabophone “El Khabar”, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a décerné des Ordres du mérite national, de grades “Achir”, à trois de ses médecins et son garde personnel. Des personnes qui l’avaient accompagné et étaient à côté de lui durant sa maladie, notamment lorsqu’il se soignait en France. Il s’agit plus précisément du médecin général Abdelkader Bendjelloul, Directeur central des services de santé au Ministère de la défense nationale, du professeur Mohamed Mohsen Sahraoui, chef du service des urgences médico-chirurgicales à l’hôpital central de l’armée de Ain Naadja et du professeur Metref Merzak, chef du service réanimation au même hôpital ainsi que de son responsable direct de la sécurité, le lieutenant Messaoud Belgherbi, dit Aziz. Il y avait dans la liste des personnes “récompensées”, dont un certain Belkacem Laaribi, faisant apparemment partie de la sécurité présidentielle. A noter par ailleurs que les professeurs Mohsen Sahraoui et Metref Merzak ainsi que Messaoud Belgherbi étaient avec lui en France lorsqu’il a été évacué à l’hôpital militaire de Val-de-Grâce de Paris. En somme, Bouteflika décerne l’Ordre du mérite national non pas pour les services rendus à la nation, mais à lui-même.

Elyas Nour